Jump to content
Der Wille Zur Macht

Incensio

Member
  • Posts

    5
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Incensio last won the day on July 2 2019

Incensio had the most liked content!

About Incensio

  • Birthday 01/31/1991

Personal Information

  • Gender
    Male

Social Media

Recent Profile Visitors

2,605 profile views

Incensio's Achievements

9

Reputation

  1. We miss you on here.

  2.  

    Epilogue already written, now I have to complete the puzzle.

  3. You should have a State of Decay You Tube.

    1. Incensio

      Incensio

      I will help a friend to manage his channel this september, but I have a FR Facebook page hun it's "Le journal de Bronto Gas", it's news from SOD in French ;) https://www.facebook.com/BrontoGas/

  4. I hope this month, I posted my prologue last month, it's in French hun :)
  5. Happy independence day, Americans friends :)

  6. My first prologue is online, it's in French first, the first chapter will be available soon, enjoy reading ! :)
  7. Premier prologue - Reflet Ancestral (Version en Français) Montespan, 7 décembre 2009, 17h15. Dans le trajet du bus qui menait au lycée de Saint-Gaudens, Daniel Dumont s'apprête à rentrer à la maison chez son oncle Frank, le jeune homme n'arrête pas à repenser à sa rupture amoureuse qui a eu lieu quelques semaines avant en se posant la question si c'était de sa faute, alors que son ex petite amie, l'a quitté sans dire un mot. La pluie versant sur les vitres du bus, en vue extérieur, Daniel semble pleurer, mais ce n'est pourtant pas le cas, il se questionne beaucoup sur son avenir, sur son futur métier, son choix scolaire continue à l'embêter d'avantage si oui ou non il aurait dû faire ceci et non cela, est-ce raisonnable pour lui à ses 18 ans de se poser ce genre de questions ? La jeunesse est tellement courte parfois, même si la majorité semble tôt dans le cas général. Daniel ne se remet pas de cette rupture, qui selon une citation de son grand père disait "Ça a duré ce que durent les roses" il l'a déjà entendu plusieurs fois, sans sa présence physique mais mentale. Son mal de tête s'empire quand s'approche de la maison de son oncle, le bus s'arrêtant, il aperçoit la mustang fastback de Frank en réparation au capot ouvert. En descendant du bus, sa migraine devient de plus en plus douloureuse sur le côté droit de sa tête, il se dit "Pas encore toi, pas encore !" La pluie s’accroît et Frank cesse les réparations et voit son neveu marchant sur la pente qui mène vers le portail de la maison et se met à courir vers lui. "Hé p'tit, doucement, qu'est qui t'arrives" ? Panique son oncle Frank. Son neveu ne répond pas mais il montre que sa douleur semble persister, il entend un sifflement assez lourd sans sa tête et une voix familière, comme une impression de déjà vu pour lui. En marchant côte à côte, l'oncle tient son épaule gauche tout en disant "ça va aller p'tit", t'as eu une dure journée". En rentrant dans la maison par les escaliers de la terrasse, Daniel demande à son oncle un service pour le moins étrange : "Prêtes moi ta voiture, je dois aller faire des trucs". Frank est confus, et refuse sa proposition, et le questionne "Qu'est que tu as aujourd'hui, ton examen que tu me disais, s'est mal passé ? Tu ne me dis jamais rien mon p'tit". Aucune réponse et son neveu ne semble pas lui répondre et insiste en touchant sa poche droite de son pantalon de bleu de travail. Soudain, en entrant dans la maison, Daniel se précipite dans sa chambre et s'allonge, son oncle s'inquiète et le laisse s'installer, mais il est tout habillé dans son lit qui lui a été fait soigneusement le matin avant de partir au lycée, la main droite de son neveu est tremblante et entend toujours cette voix qui n'arrive pas à comprendre, il se met à gémir de douleur. Frank décide de sortir dehors en lui disant "Je vais couper le bois, reposes toi d'accord" ? La réponse fut d'un oui presque agressif et la porte d'entrée de la maison se referme de manière discrète afin de ne pas perturber sa douleur tandis que son neveu décide de faire une sieste. 18h20 Daniel dort profondément mais entend toujours cette voix et subit un flash très rapide dans lequel ses mouvements oculaires s'accélèrent, la compréhension de celle-ci, ainsi que son audition se précise de plus en plus "La pelle" en ce qui concerne la vision de ce mystérieux flash, c'était l'homme au chapeau noir, sombre, dans lequel son visage est impossible a voir. 18h45. Sa sieste prend fin, se lève et se met a marcher dans le couloir de la maison vers la cuisine ou est pendu le manteau de son oncle en fouillant dans les poches intérieur il trouve les clés de la mustang et les garde avec lui en les mettant dans les siennes de son jean là ou se trouve son téléphone portable. Il regarde son oncle par la fenêtre couper le bois et décide de descendre au garage par la porte qui mène à l'étage du dessous de la maison. Pendant ce temps son oncle termine de couper le bois et range ses outils dans l'extérieur de la maison à côté du garage, il entend des bruits de pas très forts et soudainement il voit Daniel très transpirant, physiquement rempli de stress et d'angoisse. - "Tu n'a pas bonne mine, qu'est que tu viens faire là" ? Se questionne Frank. - "Tu m'a rarement parlé de mon grand père paternel et pourtant j'ai l'impression de le connaître sans que je sache pourquoi quand tu m'a montré les photos, pourquoi" ? S'interroge son neveu avec un air stressant. Son oncle s'explique : "C'était un homme bon, mais tu sais tu l'as pas connu, il n'était pas présent envers moi, on en déjà discuté, je vois pas pourquoi tu me redemandes ça, ça fait des années qu'il est mort maintenant" "Tu me MENS !!!" S'exclame son neveu en le regardant les larmes aux yeux. Daniel sort du garage et se dirige vers le stockage des outils pendant que Frank tente de s'expliquer en tentant de lui faire comprendre que le passé, c'est le passé et qu'il doit se concentrer sur son avenir. Ne l'écoutant pas, le jeune homme ramasse la pelle, ouvre le coffre de la mustang et la jette à l'intérieur d'un air méchant, sous les yeux ébahis de son oncle qui ne réagit pas sur son geste. "Ça fait des années que j'ai ça dans ma tête, j'en ai ASSEZ" ! S'exprime-il tout en montant dans la voiture. Il insère la clé et démarre la mustang, accélère de manière agressive et se dirige vers le cimetière de Montespan. 19h15. Pendant le trajet, le téléphone de Daniel se met à vibrer mais ne réagit pas et se concentre sur sa conduite, la pluie et le froid commencent à reprendre leur droit du début de la nuit, il accélère d'avantage et aperçoit les murs du cimetière. En s'arrêtant à coté du portail il est déterminé et motivé par découvrir ce qu'il se cache dans ses visions. Il descend, ouvre le coffre et prend la pelle. En traversant le cimetière de nuit, Daniel ressent une vague de froid qui s'installe au fur et à mesure de sa marche entre les tombeaux, jusqu'à ce qu'il en découvre une au nom de "Pierre Dumont 1923 - 1976, ancien membre du FFI" "C'est toi..." chuchote Daniel... Et se met à creuser la tombe en se disant que ses 19 ans de sa vie furent que des mensonges, des manipulations, des questionnements sans la moindre réponse précise de la part de sa famille, il utilise toute sa force de manière pêchu pour garder le cap mais soudain la pluie se mit a s'arrêter. Daniel sent la pierre du caveau familial "Je ne suis pas loin" et continue de creuser pendant une vingtaine de minutes jusqu'à ce qu'il voit enfin de ses propres yeux, la petite porte en bois, fermé a clé. Il s'exprime en essayant de déverrouiller celui-ci "Je n'ai rien à perdre, on m'a largué comme une merde, sans raison, je me fais rejeter tout le temps, non je j'ai RIEN a perdre !!!" N'arrivant pas à ouvrir la porte, il la défonce avec la pelle, et les bouts de bois se répartissent à l'intérieur comme à l'extérieur. 20h00. En entrant dans le caveau, accroupi par sa taille, il voit effectivement un cercueil avec une petite table basse avec un objet dessus, Daniel marche lentement avec prudence et découvre un pistolet M1911 avec un silencieux au bout de celui-ci. Sur sa gauche, le cercueil affiche la description suivante "Juan Keller" C'est la stupéfaction, en se retournant il regarde à nouveau l'arme sur la table et se pose une multitude de questions.... "Qui suis-je ? Pourquoi depuis si longtemps je subit tout ça ? Pourquoi mon ex m'a quitté ? Pourquoi ça ne fonctionne pas à l'école ? Grand père essaie-il de m'envoyer un message ?" Toutes ces questions sans la moindre réponse, fait accroître l'angoisse du jeune homme... Il décide de prendre l'arme après l'avoir regardé quelques secondes et la place sur sa tempe gauche sans qu'il vérifie si l'arme est chargé ou non, en se disant "J'ai rien à perdre hein ?" Il hésite a tirer, mais le ne fait pas mais soudainement il à une idée, c'est d'ouvrir le cercueil de ce tombeau qui ne comporte pas le nom de Pierre Dumont, il reprend la pelle et commence à l'introduire en cassant l'entre ouverture de celui-ci, mais au moment de cela, il ressent une douleur terrible dans la tête et relâche le cercueil, il ne parvient pas à sortir du caveau malgré sa lutte, il s'évanouit, quand arrive soudainement un homme vêtu d'un long manteau et portant un chapeau noir, descendant l'accès dans la mystérieuse tombe...
  8. Will your prolog be written in french or english?

    1. Incensio

      Incensio

      French first, then English ;)

  9. Hope to publish my first prologue of my novel, next month. :)

  10. Haven't seen the sun since almost 2 weeks, always rain :crazy1:

    1. Zenon

      Zenon

      That is how it was in some Florida cities last year.

  11. ANCESTRAL REFLECTION (Reflet Ancestral) This story project has been writing since mid-2010 for a psychological therapy, it will have experienced several changes on the story, basic, it is considered a diary, but told with fictional passages. The story is complex, but accessible over the years, because the goal is to immerse the reader in the thoughts of the author, because it is purely 90% autobiographical. Summary : The introduction happens in 2009, by what is called a backtrack, by an important event that will make the link with the rest of the story, before starting in 1996, or we will follow the little Daniel, aged 5 years old, who makes his return to primary school, in the town of Mimet, in the south of France, he will undergo a tragic event, which will lead to visions of a very shady man, in which he don't see his face with a hat. We will be immersed in a realistic past during the Second World War, followed by some alternatives what happens after the war and the role of this strange man. Through these visions, we will learn who will be the dark man that Daniel has been seeing for several years without understanding why he is suffering them. He will live these flashes daily, with hallucinations of this man, especially during school and on his personal life. I hope to share "prologue" very soon.
×
×
  • Create New...